Franges urbaines

La question des franges fait consensus : il est nécessaire aujourd’hui de mieux traiter la transition entre espaces urbains et espaces agricoles, que ce soit dans les permis d’aménager à vocation résidentielle ou économique. Les orientations actuelles du SCOTERS étant insuffisantes pour une réelle prise en compte des problématiques liées aux franges (santé, biodiversité et paysage) un des enjeux de la révision portera sur le traitement de ces franges dans les lotissements et zones d’activités.

 

Projet d’accompagnement

Les témoignages des communes urbaines comme rurales montrent que l’encadrement de l’initiative privée par le règlement du PLU et/ou les OAP ne suffit pas toujours. Un engagement fort de la collectivité, en matière de portage ou de suivi étroit du projet, permet en effet de s’assurer du bon respect des objectifs liés aux attentes sociales (typologie des logements, espaces publics, locaux commerciaux) tout en garantissant un encadrement du coût de sortie de l’opération.

Pour que la préoccupation du bien-être des personnes soit davantage introduite dans les lotissements nouveaux ou en extension, le syndicat mixte envisage de développer l’accompagnement des communes afin de prendre davantage en compte les végétaux, la santé, les déplacements, la qualité dans les projets urbains (sous forme de guide ou d’apport d’ingénierie aux communes volontaires).

 

En 1 clic

Contact

03 88 15 22 22

Nous contacter