Aborder le volet environnemental d’un territoire c’est traiter une multitude de champs : contexte physique du territoire et milieu naturel, espèces animales et végétales, grandes unités paysagères, qualité de l’air et ressources en eau, risques naturels et technologiques, nuisances environnementales, occupation du sol et densité d’occupation.

Plus d’informations

Le territoire du SCOTERS présente un relief plat à l’est de par sa situation sur la plaine alluviale du Rhin, et plus vallonné à l’ouest (Kochersberg, Coteaux). Il est encadré par la Forêt Noire et les Vosges : une situation particulière, non sans incidence sur la qualité de l’air qui n’atteint pas les objectifs nationaux[1]. Autre caractéristique prégnante du territoire : la forte présence en eau. Le SCOTERS se situe à un nœud hydrographique exceptionnel : l’Ill, la Bruche, le Rhin, la Zorn et la Mossig constituent l’ossature principale de ce réseau à laquelle se connectent de nombreux canaux, cours d’eau, et fossés. La présence de l’eau est source de risques (inondations, coulées d’eau boueuse), mais est à l’origine d’un patrimoine naturel exceptionnel : forêts, zones humides, réserves naturelles et présence d’espèces animales et végétales rhénanes et patrimoniales riches, tels que le Grand Hamster d’Alsace ou le crapaud vert.

Difficile de parler environnement sans parler énergie : le SCOTERS est un territoire densément peuplé (près de 600 habitants/km2) et un pôle d’activité économique important. Les enjeux énergétiques du territoire sont particulièrement importants.

Plus d’éléments sur la page Énergie

[1] La qualité de l’air sur le SCOTERS présente en effet des dépassements de norme pour les indicateurs de pollution du dioxyde d’azote, des particules PM10 et PM2.5, de benzène et de l’ozone notamment.

En 1 clic

Contact

03 88 15 22 22

Nous contacter